Visites guidées de la Nouvelle-Orléans post-Katrina: sensibiliser ou profiter?


L'autre jour, je regardais Real World de MTV, qui se déroule à la Nouvelle-Orléans cette saison, et dans cet épisode en particulier, le groupe a fait le tour de Post-Katrina New Orleans. Depuis une camionnette, avec une agence de voyage.

J'ai été immédiatement à la fois en colère et consterné.

Beaucoup de personnes touchées par Katrina sont encore en train de reconstruire leur vie, et les entreprises y emmènent des groupes de touristes?

Les visites traversent les zones dévastées par Katrina avec le plan apparent d'éduquer et de démontrer la dévastation qui existe encore aujourd'hui à la Nouvelle-Orléans, en s'arrêtant par leeves et en traversant des quartiers où vous pouvez encore voir des maisons endommagées et même un bateau qui s'est échoué dans quelqu'un. Cour! Est-ce que c'est comme les visites des bidonvilles à Mumbai ou les visites des favelas à Rio de Janeiro? Est-ce quelque chose que les gens peuvent regarder depuis la sécurité de leurs fourgons?

J'ai donc fait des recherches.

Pour la plupart, il semble que les entreprises vendent des visites et empochent l'argent. À partir des sites Web, il est difficile de dire quelle est leur motivation réelle, qu’il s’agisse véritablement d’éduquer ou de gagner de l’argent avec une mauvaise situation.

Ensuite, j'ai trouvé Gray Line Tours, et bien que le site ait quelques lignes fantaisistes qui promettent de passer devant une «digue réelle qui a franchi une brèche», il semble que le groupe ait réfléchi à la création de cette entreprise. Selon le site Web, la société a été créée lorsque les membres du Congrès se sont opposés au financement de la reconstruction.

L’objectif de la visite est «d’informer précisément» les visiteurs sur la Nouvelle-Orléans, sa contribution au reste des États-Unis et les raisons pour lesquelles il est important de soutenir la renaissance de la ville. Il y a aussi une déclaration en bas indiquant que «les zones de la ville qui n'ont pas reçu l'attention principale des médias seront visitées».

Gray Line est l'un des circuits les moins chers que j'ai trouvés (35 $ pour les adultes) et fera don de 3 $ pour chaque billet à l'un des organismes de bienfaisance locaux.

Bien que cela semble altruiste, je suis toujours méfiant.

Mais d'un autre côté, même si la motivation des voyagistes est de gagner de l'argent grâce à la dévastation, ne pourraient-ils pas encore sensibiliser le public? Les visiteurs voient de première main que c'est toujours un problème auquel la Nouvelle-Orléans est confrontée, même si l'ouragan a frappé il y a plus de cinq ans.

La vérité est qu’il y a beaucoup de travail à faire, et il est facile de dire que c’est un problème «là-bas», même quand «là-bas» n’est qu’un État ou à quelques centaines de kilomètres de là.

C’est une question sur laquelle ils pourraient ne jamais être un accord, et peut-être qu’il ne s’agit pas du bien contre le mal. Il s'agit peut-être en fait d'agir plutôt que de faire une tournée. Bien sûr, le monde a besoin de savoir que la Nouvelle-Orléans (et Mumbai et Rio de Janeiro) ont des zones en mauvais état, mais peut-être ont-elles besoin d'aide. Sur le terrain, aidez-vous les mains.

Entrez-y et faites une différence au lieu de regarder par la fenêtre d'une camionnette de tourisme. Habitat for Humanity ou FixNOLA.org sont d'excellentes ressources et seraient un bon point de départ.

J'adorerais entendre ce que vous pensez - avez-vous fait ou voulez-vous faire une visite guidée de Katrina?

Connexion communautaire:

Megan Hill est quelqu'un qui s'est porté volontaire à la Nouvelle-Orléans pour aider à reconstruire les marais, qui agissent comme des barrières naturelles. Elle réfléchit à son expérience à la Nouvelle-Orléans cinq ans après Katrina: Rebuilding Marshes.


Voir la vidéo: Hurricane Katrina DVD Documentary, from Miami to New Orleans and Biloxi.


Article Précédent

Série de critiques: Rosetta Stone TOTALe - Partie 1

Article Suivant

Comprendre la guerre à Kachin